Le spectacle

Sous la forme d’un duo entre un comédien et un pianiste, Faire semblant d’être normaux reprend certains des plus grands monologues de Giorgio Gaber et Sandro Luporini pour la première fois traduits en français.

 

Giorgio Gaber (1939-2003), homme de théâtre et chanteur italien, est connu pour avoir créé le genre du teatro-canzone (théâtre-chanson) et c’est à cette particularité de sa production que notre spectacle veut rendre hommage en suivant, en musique, la vie d’un Monsieur Tout-le-Monde, tantôt naïf et rêveur, tantôt cynique et arrogant, ou encore engagé et parodique. 

 

La présence de la musique n’est pas un simple accompagnement : alors que Monsieur G utilise les mots pour affirmer avec péremption, les interventions musicales intempestives du pianiste déjouent les langues de bois et dégonflent les hyperboles. Avec un but : se servir du rire pour aller voir derrière la réalité, entrouvrir le rideau de ce qui fait semblant d’être normal pour entrevoir ce qui se cache derrière les apparences. 

 

Nous avons choisi et traduit onze monologues et chansons pour un format d’une cinquantaine de minutes qui permette à la fois de faire découvrir le vaste éventail des écrits de Gaber et Luporini au public français et de créer un parcours cohérent, construit comme une véritable pièce : s’y joue la rencontre de deux personnages obligés de cohabiter sur un bout de scène, avec comme seule frontière un piano. 

 

Textes présentés :

Les enfants G

Comme c’est beau une ville

L’anarchiste

L’odeur

Le poil

Où l’ai-je mise ?

Qui sait ? chez les socialistes…

Faire semblant d’être normaux

La masturbation

Le Philosophe overground

Et l’Eglise se renouvelle

Une idée

Les inutiles

Rêve en deux temps

Le futur

TEASER

TEASER

EXTRAIT : Et l'Église se renouvelle

 © 2018 by Mélissa Tanguy

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Icône sociale YouTube
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now